L’Ecole Judo Soleil Levant est profondément triste.

Nous venons de perdre un ami, notre jeune Sensei David Bonnot, tout juste 43 ans … David a commencé à faire du judo avant de savoir lire et écrire, petit judoka devint grand et obtint sa ceinture noire avant d’avoir son permis de conduire, mais il n’aurait pas dû partir avant d’avoir le temps de vieillir ; la maladie en a décidé autrement…

La compétition, de temps en temps, pour rigoler avec les copains mais toujours assidu au judo. David représente l’Ecole Judo Soleil Levant depuis sa création en tant qu’enseignant, ancien président mais surtout ami.

La Famille de David, c’est la base de l’EJSL, nous pouvons nommer entre autres, Anjuna sa fille, ceinture verte est fidèle à tous les cours, Yaële sa compagne est membre du bureau, Emilie sa sœur, ceinture noire a été elle aussi présidente du club, Isabelle sa maman a toujours été dans le bureau jusqu’à la dernière assemblée générale, Patrick son papa est toujours l’enseignant représentant le club,  et nous n’oublions pas Thomas son frère qui lui aussi a fait du judo.

David, comme on l’a si bien dit, incarne le code moral du judo ; l’amitié, la sincérité, l’honneur, le respect, le contrôle de soi, la politesse et surtout le courage. Avec le sourire, sa gentillesse et son humour, il a fait grandir les bébés judokas jusqu’à la ceinture noire pour certains, il leur a transmis les valeurs techniques et morales du judo, il était plus qu’un enseignant, il était notre ami. Des déplacements pour eux, il n’a jamais compté son temps ni les kilomètres pour accompagner ses judokas en compétions partout en Poitou Charente, il est même allé jusqu’à la capitale avec quelques-uns pour aller leur faire découvrir le Grand Slam de Paris.

La famille Ecole Judo Soleil Levant s’est réunie Vendredi 23 novembre pour lui rendre hommage. Du plus jeune (5 ans et demi) aux plus gradés (ceintures noires) ainsi que son professeur d’enfance, Richard Mas, tous étaient présents pour un cours collectif en son honneur. Ce fût une soirée pleine d’émotion qui montre combien nous estimions David.

Aujourd’hui l’EJSL pleure et soutient sa famille dans cette douloureuse épreuve. David, n’est plus là, mais nous avons plein de projets pour continuer à faire vivre son souvenir.

A San Senseï Ni … Rei